FDP citations

Aller en bas

FDP citations

Message  Jess le Mar 5 Avr - 22:11

Je viens de voir que cécile les a aussi publié (trés bien fait d'ailleurs), donc bon j'la mets quand même si ça peut completer:

Fin de partie - citations

• Hamm :
- A moi. De jouer
- Oh je veux bien qu’ils souffrent autant que de tels êtres peuvent souffrir (en parlant de ses parents)
- Plus on est grand et plus on est plein. Et plus on est vide.
- Et cependant j’hésite, j’hésite à… à finir.
- Tu empestes l’air (à Clov revenant de sa cuisine)
- Hors d’ici, c’est la mort.
- Maudit progéniteur ! (à son père)
- Ça avance.
- Boucle-le ! (en parlant de son père)
- Si vieillesse savait !
- Pas de coup de téléphone ? On ne rit pas ? (adresse comique au spectateur)
- Mané, mané ? des corps nus ? (a Clov, référence au peintre)
- Mon royaume pour un boueux (parodie Shakespeare, Richard III « mon royaume pour un cheval »)
- Enlève-moi ces ordures ! fous-les à la mer (parlant de ses parents)
- Le matin on vous stimule et le soir on vous stupéfie.
- Au-delà c’est… l’autre enfer.
- Tu t’arrêteras, tout simplement, tu resteras debout, comme maintenant. (prophétie de Hamm à Clov)
- Laisse-le comme ça, en train de m’implorer (parlant du chien)
- Vous êtes sur terre, c’est sans remède !
- Tu l’achèveras tout a l’heure. Prions Dieu (paradoxe mort, religion)
- Ne reste pas là, tu me fais peur. (à Clov, derrière son fauteuil)
- On pleure, on pleure, pour rien, pour ne pas rire, et peu à peu… une vraie tristesse vous gagne.
- Léchez-vous les uns les autres ! (parodie ‘aimez vous les uns les autres’)
- La fin est dans le commencement et cependant on continue.
- Ce n’est pas l’heure de mon calmant ? (à Clov)
- Pourvu que ça ne rebondisse pas ! (au moment de l’apparition de l’enfant)
- Un aparté ! Con ! C’est la première fois que tu entends un aparté ? j’amorce mon dernier soliloque. (à Clov)
- C’est fini, Clov, nous avons fini. Je n’ai plus besoin de toi.
- Paix à nos… fesses (parodie ‘paix à nos âmes’)
- Pas plus haut que le cul (référence à Montaigne)
- Tu réclamais le soir ; il descend : le voici. (rappel poème de Baudelaire « recueillement »)
- Sans moi […] pas de père. Sans Hamm […], pas de home

• Clov :
- fini, c’est fini, ça va finir, ça va peut être finir.
- Les grains s’ajoutent aux grains, un à un, et un jour, soudain, c’est un tas, un petit tas, l’impossible tas.
- Toute la vie les mêmes questions, les mêmes réponses.
- Quelque chose suit son cours.
- Si je pouvais le tuer, je mourrais content. (parlant de Hamm)
- je vois… une foule en délire (parlant du public)
- Les flots ? Du plomb.
- Signifier ? nous, signifier ? Ah elle est bonne !
- Si je ne tue pas ce rat il va mourir.
- Tu me rends enragé, je suis enragé ! (à Hamm, échos au chien)
- Tes chiens sont là.

• Hamm & Clov :
- (Hamm) Il n’y a personne d’autre. (clov) il n’y pas d’autre place.
- (Hamm) autrefois tu m’aimais. (Clov) autrefois !
- (Hamm) pourquoi ne me tues-tu pas ? (clov) je n’ai pas la combinaison du buffet.
- (Hamm) hier ! qu’est ce que ça veut dire. Hier ! (clov) ça veut dire il y a un foutu bout de misère. J’emploie les mots que tu m’as appris. S’ils ne veulent plus rien dire apprends-m’en d’autres. Ou laisse-moi me taire.
- (Hamm) tu n’étais pas encore de ce monde. (Clov) la belle époque !
- (Hamm) toute la maison pue le cadavre. (clov) Tout l’univers.
- (clov) à quoi est-ce que je sers ? (Hamm) à me donner la réplique.
- (Hamm) veux-tu que nous pouffions un bon coup ensemble ? (clov) Je ne pourrais plus pouffer aujourd’hui.
- (clov) Il pleure. (Hamm) Donc il vit. (échos à Descartes, ‘je pense donc je suis’)
- (Hamm) je croyais que je t’avais dis de t’en aller. (clov) J’essaie. Depuis ma naissance.

• Nagg :
- Le salaud ! il n’existe pas ! (insulte de Dieu)

• Nell :
- Pourquoi cette comédie tous les jours ?
- (élégiaque) Ah hier !
- Rien n’est plus drôle que le malheur, je te l’accorde.

• Hamm & Nagg :
- (Hamm) Salopard ! Pourquoi m’as-tu fais ? (Nagg) Je ne pouvais pas savoir. […] Que ce serait toi.

• Beckett :
- La pièce « est en morceau comme tout le fatras que j’ai dans le crâne »
- « dans fin de partie, rien n’arrive au hasard, tout est bâtit sur l’analogie et la répétition »
- Fin de partie est « plus inhumaine qu’en attendant Godot »
- « [les femmes] accouchent à cheval sur une tombe »
- Le théâtre est « le lieu par excellence ou l’irréalité du réel est donné en spectacle »

• Roger Blin :
- « Il voyait sa pièce comme une espèce de partition musicale »

• Didascalies :
- intérieur sans meubles. Lumière grisâtre.
- Il sort son mouchoir et, sans le déplier, essuie ses lunettes. (Humour noir car Hamm est aveugle.)
- Clov retourne à sa place, à côté du fauteuil.

Jess

Messages : 54
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 25
Localisation : velizy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FDP citations

Message  Mari0n le Mar 5 Avr - 22:21

Merci les amies Smile ! Je ne finirai pas ce soir le tableau mien qui regroupera peut-être un jour le découpage, le résumé des structures et les didascalies miennes (enfin becketiennement miennes.) Si le salaud existe et que je finis (ça va finir, ça va peut-être finir) un jour, promis que je poste. A part ça, la synthèse de demain, je la sens pas ^^. Voilà pour mon état subjectif. Et vous ça va ?

avatar
Mari0n
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://tl4lab.trodlabal.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum