Citations de littérature

Aller en bas

Citations de littérature

Message  Mari0n le Mar 19 Oct - 9:29

J'ai noté les citations du cours et quelques unes que la prof nous avait conseillé de retenir... Liste non exhaustive, n'hésitez surtout pas à compléter !

Chant V

Car son destin est de revoir les siens, de revenir en sa haute demeure et sur le sol de son pays.
Celui qui sait rallier les nuages
La nymphe aux belles boucles / Calypso la merveilleuse

Chant VI

Athéna dont l’œil étincelle
Défiguré par la saumure
Etranger, qui ne sembles sans raison ni sans noblesse

Chant VII

Au bout du monde / Au sein de la mer démontée
Ni l’été ni l’hiver les fruits ne font défaut
Je préfère en tout la mesure

Chant VIII

Le divin aède / Aiguillonné par les dieux
(La muse) lui ayant pris ses yeux
Maître d’un équipage de commerce
Ils devinent tous seuls les pensers, les desseins des hommes.
Ceux qui furent brutaux, sauvages, sans justice / Ceux qui sont accueillant et qui craignent les dieux.

Chant IX

Fruit doux comme le miel
Un pays de hors-la-loi
Nous sommes les plus forts
Zeus protège l’étranger comme le suppliant / Il est l’hospitalier, l’ami des hôtes respectables !
Heureux d’être vivants, mais pleurant nos compagnons morts

Chant X

Une outre où il avait bouclé les chemins des vents hululant.
Ils redevinrent mortels, plus jeunes qu’ils n’étaient, beaucoup plus beaux encore et plus grands d’apparence.
La merveilleuse / Circé aux beaux cheveux

Chant XI

Un voile de brouillard
Funeste nuit
Aux confins du profond cours de l’Océan
Les têtes sans force
La verte peur
La douce vie
La forte prison d’Hadès

Chant XII

Et l’on repart charmé, lourd d’un plus lourd trésor de science
Et l’on voit s’entasser près d’elles les os des corps décomposés dont le chairs se réduisent
La terrible aboyeuse
Trois fois elle vomit et engloutit trois fois d’un jour
Serment puissant

Chant XIII

Un jeune pâtre de troupeau
Nous sommes toi et moi des astucieux
Nous travaillerons

avatar
Mari0n
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://tl4lab.trodlabal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Citations de littérature

Message  Cécile le Mar 9 Nov - 20:10

De façon tardive et conséquemment assez inutile, je poste néanmoins des citations qui viennent compléter celles de Marion.

CITATIONS DE L’ODYSSE

Chant V

« Car son destin est de revoir les siens, de revenir en sa haute demeure et sur le sol de son pays. »
« Il est impossible à un dieu d’esquiver ou de nier les décisions du Porte-Egide »
« Ulysse pleurait en regardant la mer sans moissons. »
« Je désire à tout moment / me retrouver chez moi et vivre l’heure du retour. »
« J’ai déjà tant souffert, j’ai déjà si longtemps peiné / à la guerre et sur l’eau. »

Chant VI

« Effroyable, il parut, défiguré par la saumure »
« Vais-je trouver des brutes, des sauvages sans justice, /ou des hommes hospitaliers, craignant les dieux ? »
« La passion des Phéaciens n’est pas l’arc et ses flèches, /mais les rames, les mâts, les navires harmonieux »
« L’Olympe, où l’on dit qu’est l’éternel château des dieux : […] l’azur s’y déploie sans nuages, et la blanche lumière y règne. »
« On est plein d’insolence en ce pays »

Chant VII

« Au bout du monde / Au sein de la mer démontée »
« Ni l’été ni l’hiver les fruits ne font défaut »
« Tels sont dans ce palais les dons éblouissants des dieux »
« Je préfère en tout la mesure »
« Leurs navires sont plus vifs que l’aile ou la pensée »
« On supporte mal ici les étrangers et ne fait pas très bon accueil à qui vous vient d’ailleurs »
« Je ne suis qu’un mortel »(à Alcinoos qui le prend pour un dieu)

Chant VIII

« Le divin aède / Aiguillonné par les dieux »
« De tous les hommes de la terre, les aèdes / méritent les honneurs et le respect, car c’est la Muse, / aimant la race des chanteurs, qui les inspire »
« Maître d’un équipage de commerce » (insulte d’Euryale)
« Ils devinent tous seuls les pensés, les desseins des hommes. »
« Ceux qui furent brutaux, sauvages, sans justice / Ceux qui sont accueillant et qui craignent les dieux. » (Alcinoos distingue deux sortes d’hospitalité)

Chant IX

« Loin de Troie, le vent m’emmena chez les Cicones »
« Fruit doux comme le miel »
« Un pays de hors-la-loi »
« Les Cyclopes n’ont pas souci du Porte-Egide, ni des dieux bienheureux : nous sommes les plus forts »
« Zeus protège l’étranger comme le suppliant / Il est l’hospitalier, l’ami des hôtes respectables ! »
« Mais si son sort est de revoir les siens, de revenir dans sa belle demeure et sur le sol de son pays, que ce soit après bien des maux, tous ses compagnons morts, sur un vaisseau d’emprunt, pour trouver chez lui d’autres peines ! »

Chant X

« Une outre où il avait bouclé les chemins des vents hululant. »
« Ils redevinrent mortels, plus jeunes qu’ils n’étaient, beaucoup plus beaux encore et plus grands d’apparence. »
« Il ne m’est pas permis d’aider un homme que poursuit la haine des dieux bienheureux »
« Sa racine était noire et sa fleur couleur du lait pur ; les dieux l’ont appelé Moly »
« Avec joie je fuyais vers le large » (en quittant les Lestrygons)

Chant XI

« Un voile de brouillard - Funeste nuit - Aux confins du profond cours de l’Océan- La forte prison d’Hadès
Les têtes sans force
La verte peur
La douce vie»
« C’est le regret, c’est le souci de toi, mon noble Ulysse, / c’est mon amour pour toi qui m’ont ôté la vie »
« J’aimerais mieux être sur terre domestique d’un paysan […] que de régner ici parmu ces ombres consumées… »

Chant XII

« Puis on repart, charmé, lourd d’un plus lourd trésor de science »
« Car les Sirènes l’ensorcellent d’un chant clair […] et l’on voit s’entasser près d’elles les os des corps décomposés dont le chairs se réduisent »
« Trois fois elle vomit et engloutit trois fois d’un jour »
« Ce n’est pas une bête, mais un immortel fléau, terrible, douloureux, sauvage, inattaquable ! » (Scylla)
« Serment puissant »
« même un dieu craindrait la rencontre »
« Nous savons tout ce qui advient sur la terre féconde »

Chant XIII

« Un jeune pâtre de troupeau »
« Puisque nous sommes toi et moi des astucieux »
« ô malin, ô subtil, ô jamais rassasié de ruses »
« [Ulysse] baisa la terre du blé »
« Un doux sommeil tomba sur ses paupières / profond et tout pareil au calme de la mer. »

Epithètes homériques

Poséidon Le puissant Ebranleur des terres
Zeus Celui qui sait rallier les nuages / la Rassembleur des nues
Athéna Athéna dont l’œil étincelle
Nausicaa Nausicaa aux bras très blancs / une princesse à la figure d'Immortelle
Hermès le Messager éblouissant
Calypso La nymphe aux belles boucles / Calypso la merveilleuse/ la redoutable à voix de femme
Circé La merveilleuse / Circé aux beaux cheveux / la terrible déesse à voix humaine
Eole Eole aimé des Immortels
Scylla La terrible aboyeuse
Ulysse le patient/endurant/industrieux/généreux/subtil sage
La mer violette/vineuse/sans moissons/poissonneuse/grise


avatar
Cécile

Messages : 156
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 25
Localisation : viro, viro, viro viro viro !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum